Vous êtes en Home > Histoire > Histoire > Civilités Italique et Latine

Civilités Italique et Latine

La construction des centres mégalithique fortifiés qui protégeaient les hauteurs et les accès aux pâturages remonte aux premières phases de la civilité Italique (IXe-VIe siècles av. J.-C.). À partir du VIe siècle av. J.-C. jusqu’au VIe siècle apr. J.–C. les populations qui vivent autour de la Majella adoptent une organisation sociopolitique de type républicain appelée touta et qui correspond à la civitas latine. Les peuples qui ont crée cette civilité sont : les Peligni, les Marrucini, les Carracini et les Pentri. Autour du massif de la Majella naissent des villes : Corfinium, Sulmo, Interpromium, Cluviae, Iuvanum et pour les Pentri Aufidena. Les sanctuaires consacrés à Ercole Curino, dieu de la force, comme celui qui se trouve aux pieds du Morrone près de Sulmona, étaient nombreux.

À partir du IIIe siècle av. J.-C. ces peuples ont progressivement subi l’influence des Romains. Leur dernière opposition à Rome est représentée par la « guerre sociale » qui va de 91 jusqu’à 88 av. J.-C. et pendant laquelle Corfinium, avec le nom Italica, devient la capitale de leur confédération. Dans le contexte romain les villes italiques gagnent une majeure importance.

On relance l’élevage et on perfectionne le réseau routier. La définitive unification des territoires de la péninsule favorisa la transhumance horizontale: on définit le réseau des pistes, appelées calles, qui est utilisé jusqu’au début du XXe siècle. On consolide les parcours routiers. L’axe principal était représenté par la route Tiburtina-Claudia-Valeria qui reliait Rome à Hostia Aterni (Pescara) en passant par Alba Fucens, Corfinium, Interpromium et Teate. Cet axe transversal se croisait à un axe longitudinal, formé par la route Claudia Nova, qui partait de Amiternum et arrivait à Interpromium, et par la route qui partait de Corfinium et arrivait à Aufidena en passant par Sulmo.

Les villages vici et pagi naquirent à la fin de l’époque de l’Empire autour du massif de la Majella, comme révèlent les toponymes prédiales Bolognano (de fundum Belonianum, etc.), Scagnano, Trovigliano et Cusano qui se trouvent tous dans la Vallée de l’Orta et du Lavino, la zone où se développaient les activités extractives de la craie et du bitume.            

Image du site Ocriticum dans Cansano
Image du temple d'Hercule Curino à Sulmona
Image de l'aqueduc romain de Sulmona
Surfer sur le site, vous acceptez les cookies. Plus d'informations.